Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Instinct voyageur

Contaminé par le virus le plus agréable qui existe...

Mahajanga, retour au confort de la ville

Publié le 18 Juillet 2022 par Julien

Mahajanga (ou Majunga, c'est selon) est une ville majeure de la grande ile. Elle compte plus de 250 000 habitant·e·s au dernier recensement. Pourtant, après les aventures que j'ai vécu ces dernier jours, je compte bien faire de cette ville mon havre de paix. 

Je passe la première journée à marcher tranquillement dans la ville proche du quartier de mon hôtel. Je me ballade donc au bord de mer en passant plusieurs fois devant le gros baobabs emblème de la ville. Ce coin est particulièrement joli à la tombée de la nuit, et les locaux le savent : il y a du monde le soir!

J'en profite aussi pour passer un peu de temps sur internet après deux semaines sans réelle connexion. Je m'actualise sur quelques trucs, en particulier en relation avec le travail. 

Pas très loin de la ville, il y a un station balnéaire qui est un nid à touristes locaux. Je m'y rend le dimanche et je prend plaisir à constater pour la première fois depuis que je suis ici que les malgaches aussi peuvent profiter de la mer. 

Depuis que je suis au bord de la mer, j'ai souvent eu l'occasion de manger du crabe sans franchir le pas, alors que j'adore ça. La tentation des poulpes, poissons en tout genre et langouste ayant souvent été trop forte. Je corrige finalement cette situation dans la station balnéaire pour la modique somme de 1,6€. C'est délicieux. 

Il y a aussi une formation géologique assez original qui s'appelle le cirque rouge. Comme son nom l'indique, c'est un cirque géologique aux teintes rouges. 

Cet endroit est accessible depuis la plage et offre une balade assez spectaculaire. Depuis les flancs du cirque on peut admirer les couleurs nuancées des falaises ainsi que celles de l'océan qui semblent leur répondre. 

Il y a également à proximité un petit site touristique avec un micro lac d'eau claire qui est sacré. On trouve ici un bon gros baobab également et des lémuriens propithèques qui se laissent photographier sans histoire!

 

Commenter cet article