Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Instinct voyageur

Contaminé par le virus le plus agréable qui existe...

Fin de voyage : bilan et retour au bercail

Publié le 29 Juillet 2022 par Julien

Déjà 3 mois... Mon voyage à Madagascar se termine après avoir largement exploré le Sud et l'Ouest de la grande ile. J'ai réussi à voyager près de 90 jours ici sans passer par Nosy Be, Diego Suarez, Tamatave ni Sainte-Marie. Pour certains, c'est dommage, mais pour moi c'est toujours intéressant de découvrir un pays en évitant ses nids à touristes. 

Et puis, sans passer par ces localités les plus prisées des visiteurs de Madagascar, j'ai quand même réussi à voir les baobabs, les lémuriens, les plages paradisiaques, les grands espaces, les épices, la vanille, les rizières et les différentes ethnies malgaches. 

Ce voyage a été riche en dépaysement et en découverte. J'ai été souvent émerveillé et je garderai des souvenirs forts des mois passé ici. J'ai aussi pu une nouvelle fois tester mes limites et je pense que c'est la première fois que dans un voyage je suis aussi proche de les atteindre. 

Il ne faut pas se mentir ce voyage n'a pas été idyllique et toujours parfait. Il y a eu quelques moments difficiles et tout autre que moi n'aura pas forcement supporté les conditions de voyage ou la solitude. 

A ceux qui lisent ceci en se demandant si Madagascar est une bonne destination pour eux je veux donc donner les conseils suivants : 

  1. Si vous partez longtemps, essayez de partir avec un ami ou un proche : pas pour des raisons de sécurité, mais pour lutter contre la solitude. En effet, établir des contacts sincères et désintéressés avec les locaux est assez rare et difficile. La plupart des locaux voient les étrangers comme un moyen potentiel de gagner quelques Ariary et cela nuit beaucoup aux contacts humains. 
  2. Deux mois semblent être une bonne durée. J'ai passé trois mois ici mais pendant le dernier mois j'étais souvent fatigué à cause des difficultés liées à la solitude d'une part, au manque de confort dans les voyages d'autre part mais aussi à la pression constante inhérente à ma condition d'étranger. En tant que vazaha, dans beaucoup d'endroits on se sent observé et même parfois épié. Ce n'est pas mal intentionné c'est simplement de la curiosité. Mais avoir la sensation de ne rien pouvoir faire sans avoir des regards sur soi c'est assez pesant à la longue. 
  3. En ce qui concerne la sécurité, il n'est pas nécessaire de s'en préoccuper plus qu'ailleurs. Madagascar est un pays qui a de l'insécurité comme beaucoup d'autres. Mais, si vous respectez les règles basiques (ne pas sortir après 22-23h dans les grandes villes ; ne pas se trimballer avec une rolex au poignet ou des billets qui gerbent de vos poches), vous n'aurez pas de problèmes. De plus, les malgaches auront toujours une attention particulière pour vous en tant qu'étranger pour vous prévenir d'un danger éventuel. Si vous êtes à l'écoute de ces conseils, rien ne vous arrivera. De mon expérience, les populations locales sont très craintives et appliquent des stratégies préventives pour que les dangers éventuels ne les frappent pas. En se calquant sur ces comportements on optimise nos chances de voyager en toute sécurité. En conclusion, en ce qui concerne la sécurité, je dirai que Madagascar n'est pas un pays particulièrement dangereux pour les voyageurs. Et, étant donné la vigilance constante de la population envers les étrangers (que j'ai décrit comme un point négatif en n°2), c'est une destination assez safe pour voyager seul, y compris pour les femmes.  

Pour le reste, Madagascar est une destination formidable qui mérite d'être explorée dans ses moindres recoins. La diversité culturelle et paysagère est surprenante. En passant 3 mois ici j'ai découvert beaucoup de chose, j'ai brisé les idées préconçues que j'avais sur ce pays et ses habitants. J'ai affiné mes connaissances et ma perception sur l'histoire, la culture et la nature malgache. En visitant Mada, j'ai un peu voyagé en Afrique, un peu en Asie, en ayant à la fois ni mis les pieds sur l'un ou l'autre de ces continents... 

Ce voyage, bien qu'assez éreintant, n'a pas tari mes désirs d'exploration. Je rentre au bercail certes mais avec de nouvelles inspirations pour mes voyages futurs qui arriverons, sans aucun doute, très rapidement. 

Commenter cet article